26-03-2011

Stage de danses du Vivarais ( rigodon, vire, ronde du Coiron ...) et du Dauphiné à Tain l’hermitage (26)


Stage rigodon, vire, ronde du Coiron ...danses du Vivarais à Tain l’hermitage

Organisé conjointement par :

la Fédération des ateliers de musique et danse de l’Ardèche, le Conseil Général de l’Ardèche, l’École départementale de musique et danse

Samedi 26 mars :et Dimanche 27 mars

JPEG - 54.3 ko

Stage très intéressant : l’animateur Gabriel AMAR a présenté une dizaine de danses du Dauphiné et du Vivarais . L’ambiance était studieuse et appliquée 35 stagiaires ont participé à cette formation et 5 musiciens sont venus épauler Patrick MAZELLIER pour la musique

- 

- 

Danses présentées par Gabriel AMAR avec Patrick MAZELLIER à la musique accompagné de ses élèves

Vous pourrez retrouver les musiques qui accompagnent ces danses dans les disques de Patrick Mazellier et son groupe "Rural Café"

"En suivant la Draille..." distribué par " L’autre distribution"

"Les couleurs du cercle"distribué par " L’autre distribution"

ou vous renseignez en écrivant à ruralcafe@free.fr

Les Vidéos , puis un lien sur la partition (arrangement Patrick Mazellier, tablature pour sol/do 2 rangs de Claude Weil) et un historique et explication des danses et musiques par Patrick Mazellier


Al grand prat Vivarais Vivarais , partition , Arrangement P. Mazellier, tablature C. Weil

Al grand prat

La mélodie a été collectée par J Dufaud dans le Haut Vivarais, elle se retrouve dans d’autres collectes du domaine occitan (Alpes du Sud, Vallées occitanes d’Italie...) avec des variantes de rythmes et de structures. Le découpage proposé ici 2 + 2 + 2 / 2 + 2 + 3 a été recomposé d’aprés la collecte pour la danse. Un certain nombre de ces mélodies qui alternent des suites de mesures à 3/4 et 2/4 sont identifiées par les folkloristes sous l’appellation branle simple, branle double ( voir V d’Indy, Tiersot, Lambert...) , danses en rond, ballet... La chorégraphie du grand prat a été recrée par JP Mouly et B Klein à partir des données recueillies par P Mazellier auprés de J Dufaud, des descriptions des chorégraphies de rondes recueillies lors de l’enquête du Vercors ( Atlas sonore CMT), des informations contenues dans Gauthier Villard (chansons recueillies à Villard de Lans) et plus généralement des informations collectées autour des danses en rond des Alpes du Sud et du Vivarais (rondes de mai, rondes de mariage...).


Branle "Lo mes d’abrieù" Vivarais

Lo mes d’abrieù

La mélodie comportent de nombreuses versions (collecte J Dufaud, S Beraud Williams), c’est d’abord une chanson de mai et aussi parfois une danse (voir autre belle version de mélodie dansée de la Drôme sur le dernier CD Plantevin et Rural Café 2011). La chorégraphie a été crée par JP Mouly dans l’esprit des branles et des rondes déjà recueillies en Vivarais et Vercors avec peut être des influences plus marquées par sa pratique personnelle des danses de l’Est.


Rigodon des Vachourins (version mineure de La Balme de Rencurel), partition , Dauphiné

Le Rigodon des Vachourins

Son nom provient du village de Valchevriéres dans le Vercors. La version mélodique présentée ici est une version mineure peu connue recueillie à La Balme de Rencurel par P Mazellier en 1990. Ce rigodon peut se noter en série de 6 mesures à 2/4, Gabriel Amar tient cette chorégraphie du groupe folklorique de Villard de Lans, elle porte l’intitulé : rigodon à quatre. Des chorégraphies traditionnelles d’allures voisines existaient dans le Triéves (voir enquête du patrimoine Musée Dauphinois). La même forme musicale, construite sur des séries de 6 temps existait en Ardèche : Ma maïre n’avio, Les filles du petit Paris...


Rigaudon de St Firmin Dauphiné

Le Rigodon de Saint Firmin

Ce curieux rigodon ( premiére partie en 2/4 + 3/4) témoigne peut être du cousinage avec la bourrée à 3 temps dans certaines régions du Vivarais (bourrée 3/3/2 citée par V d’indy) et de la Drôme... Il appartient au répertoire du violoneux Emile Escalle collecté par P Mazellier au début des années 1970 et la chorégraphie originale a été recrée par Gabriel Amar et le groupe des Maintenaires du Champsaur a partir des informations recueillies dans le Valgaudemar.


Ronde du Coiron et ronde dite de Champagnac (version mineure) Vivarais

La ronde du Coiron Partition

Donnée ici en version instrumentale cette ronde bien connue « mon pére a bati un château », a été recueillie plusieurs fois lors des enquêtes de 1964 et 1980. La chorégraphie a été recrée d’aprés la version filmée en 1980 lors de l’enquête de Saint Gineys en Coiron initiée par A et D Laperche auprés de Roger et Emile Liotard. Les parties A et B sont ici redoublées, une « variante » mineure a été rajoutée (ronde de champagnac) pour ajouter de l’attrait à son interprétation en bal.


La "Troika du Champsaur" , partition ,Dauphiné

La Troïka du Champsaur

Cousine de la polka, la troïka était assez répandue dans le Dauphiné. Cette version était jouée par E Escalle au violon et sa chorégraphie très répandue du Champsaur au Beaumont (voir répertoire du Pays Gavot, film de la vogue à Prapic, collecte filmée du violoneux A Istier par J Chapan et Les Sarreloups...) Le rythme moteur, 3 accents sur deux mesures, est donné à l’archet dans la premiére partie, il est proche de celui de la scottish et guide le pas.


Suite de vires du Coiron (dancaîres bolegatz votz / Ièu ai cinc sous) partition

Suite de vires du Coiron

Ces deux vires ( dançaires bolegatz votz, Ieù a cinc sou) faisaient partie du répertoire de Milou Liotard, remarquable chanteur au tra la la du Coiron. L’enquête de 1964 des ATP a permis de confirmer la diffusion, la variété des thémes de cette danse dans tout le Sud du Vivarais et le massif du Coiron. La chorégraphie a été recrée à partir du film de 1980 déjà cité, des descriptions recueillies lors des différentes enquêtes dans la région de Saint Gineys, Lussas, Berzéme de 1964 à nos jours. Elle est a rapprocher de celle du « rigodon valsé » dansé et décrit par Mme Istier de saint Laurent en Beaumont.



Navigation

Dans la même journée
Adhérents FAMDTA