Chantons le Balèti , description des rencontres


Payable à la séance 15€

Bulletin d’inscription imprimable en bas de page

PRESENTATION GLOBALE DES ATELIERS DU PROJET « Chantons le Balèti »

Ce projet sera réalisé à l’occasion de 3 rencontres d’une journée, les dimanches 29 avril, 27 mai et 23 septembre 2018, durant lesquelles Audrey Peinado transmettra 4 chants aux chanteurs de l’Alauveta et à ceux qui voudront les rejoindre , dont un en commun avec l’ensemble instrumental animé par Patrick Partouche. Il s’agira de chants à danser de balèti, en provençal, en occitan. La dernière rencontre, le samedi 22 septembre 2018, sera l’occasion d’une représentation publique du répertoire créé lors des rencontres précédentes.

Audrey Peinado invitera les chanteurs du groupe de chanteurs à s’imprégner des cadences typiques de la Provence et d’Occitanie, notamment au travers de la farandole, du rigodon, de la valse et du branle du Béarn.

La rencontre avec l’ensemble instrumental animé par Patrick Partouche se fera autour d’une danse typiquement provençale, la farandole.

Les chants transmis seront Ma Bruneta, valse collectée en 1827 à Montpellier par M. Gache, le Rigodon dau Calinhaire, rigaudon collecté en 1906 à Mens et que l’on retrouve en Isère, Auvergne et Provence, La filha a marider, branle du Béarn, chanson traditionnelle de la vallée d’Ossaux, et Margoutoun dau radèu, farandole de Charloun Rieu, fin 19ème dans les Alpilles.

Chanter des chants provençaux ou occitans comporte des particularités. Tout comme chanter en chœur. Tout comme chanter pour faire danser. Les ateliers qui composent ce projet seront l’occasion pour Audrey Peinado d’aborder et de partager les différents aspects qui composent Son Chant. Au-delà de sa ligne mélodique, chaque chant porte une cadence et se situe dans une histoire, un contexte, un territoire, une raison d’être chanté. Le chant occitan à danser est plein de ces spécificités qui en font sa richesse que le chanteur a à mettre en valeur.

Chants à danser de balèti, en provençal, en occitan

A la MJC couleur de Privas de 9h à 17h

Participation financière : 45 euros pour les 3 jours de formation ( 6h de chant par journée .) Possibilité d’étalement des paiements .

La FAMDTA complètera financièrement le coût de tout le projet

Inscription par mail,  : (Nom prénom adresse Téléphone)

Nombre limité de participants n’attendez pas trop pour vous inscrire

A : famdta@famdt-ardeche.fr ou mazolan@free.fr

Renseignements mail ou Tel : 06 52 05 48 61

Dimanche 29 avril

Accueil 9h

- 9h30 - 12h30

Animation de l’atelier Chants à danser de balèti par Audrey Peinado - 12h30- 14h Pause Repas partagé

- 14h-17h : reprise de l’animation

Présentation d’Audrey Peinado

Audrey Peinado est chanteuse au sein de plusieurs formations de chants et musiques populaires, principalement provençales, occitanes, mais aussi italiennes.

Pour approfondir sa pratique artistique, elle se forme, pendant plusieurs années à la pratique du chant populaire et à la transmission du chant populaire auprès d’Emmanuel Pesnot, Manu Théron, Henri Maquet, Francesca Breschi et bien d’autres auprès de qui elle s’abreuve de savoirs. En 2012 et 2013, elle suit la formation de chant et pédagogie du chant de Martina Catella aux Glottes Trotters, « mécanismes corporels et vocaux des chants traditionnels ».

En 2016 en participe au stage de formation d’Emmanuel Pesnot, « Transmettre le chant populaire, un peu de méthode… ».

Elle est actuellement présente et active dans le milieu du spectacle vivant traditionnel du sud de la France. Elle partage sa pratique artistique pour participer au développement de la pratique amateur de cette musique et culture populaire par le biais d’ateliers réguliers ou des stages ponctuels visant au partage d’un répertoire et/ou la création de projets amateurs (conservatoire pays d’Arles, Ostau Dau Pays Marselhes, université occitane de Laguépie…).

• Chanteuse au sein des groupes de polyphonies occitanes suivants :

LA ROQUETTE

JPEG - 59.3 ko

La Roquette, ce sont six femmes qui réenchantent avec une verve toute féminine, l’ici et le maintenant de l a culture populaire provençale. Dans un répertoire de poésie en provençal rhodanien, La Roquette murmure ou crie un récit imaginaire aux origines de la société moderne où se déclinent les mœurs contemporaines. Rythmes urbains ou traditionnels, compositions inédites, révèlent la suavité et la poigne de leurs timbres et de leurs harmoniques. Un bouquet musical piquant et épicé qui donne voix à des constellations de vie. Les chanteuses sont Ethel Bouquin, Gaëlle Lévèque, Audrey Peinado, Mélodie Perrin, Fanny Tulasne et Violène Rieffolo. www.laroquette.co

CALENDAU

Septembre 1859 : Frédéric Mistral arpente la Provence du mont Ventoux à la côte de l’Estérel. Janvier 1867 : Roumanille d’Avignon édite Calendau, conte poétique, naturaliste et ethnographique : portrait d’une Provence polémique où retentit la voix du peuple provençal. Septembre 2009 : Henri Maquet compose une interprétation polyphonique de Calendau.

JPEG - 39.2 ko

Octobre 2017 : Après deux années d’explorations sonores et une adaptation collective du texte et des compositions, les 5 de Calendau, Elsa Bonal , Julie Dischly, Henri Maquet, Audrey Peinado et Fanny Tulasne, projettent leur voix sur disque et sur scène à vous en faire frémir les oreilles. https://calendal.bandcamp.com/album...

MADALENA

JPEG - 54.9 ko

Pilier du renouveau musical d’héritage occitan, Manu Théron met en musique la légende provençale de Marie-Madeleine. Connu pour diriger des polyphonies masculines, il a créé pour « Madalena » un chœur exclusivement composé par la nouvelle génération de chanteuses et musiciennes du grand pays d’Òc. http://www.occitanie-musique.com/fr...

Chanteuse soliste du duo violon/voix La Margot  :

JPEG - 4.3 ko

Sophie Maquin et Audrey Peinado se font les messagères de La Margot, cette femme qui au fil des chants se nomme Margarida, Margarideta, Margaridoun, Margotoun ; tantôt jeune femme en quête de mari, tantôt libertine, parfois objet de désirs, de fantasmes, parfois amante, aimante, aimée, quelques fois malmenée, maltraitée. Elle nous donne un aperçu de comment la femme était vue et représentée et à quel point cette image est toujours vivante.

• Chanteuse en balèti du duo ci-dessous :

GARLIC FACE

JPEG - 55.7 ko

De galéjades en ritournelles, c’est sur des airs d’antan mâtinées d’influences actuelles, que deux Garlic Faces* se régalent à méler les résonnances de cordes frottées à celles de la voix. Tout ça pour vous faire danser ! *têtes d’ail https://garlicface.wordpress.com

• Chanteuse au sein du projet de chants populaires italiens :

CURMAIA

JPEG - 35.5 ko

Curmaia est le nom de la grande fête dansante qui marquait la fin du travail saisonnier des mondines, ces femmes qui venaient autrefois travailler par milliers dans les rizières de la plaine du Pô. C’est aussi le nom de ce trio composé de Laila Sage, Lorenzo Valera et Audrey Peinado qui entonne avec émotion les polyphonies paysannes et chants militants tout au long du Pô.


Vous n'avez pas installé le plugin PDF !