détail des projets 2012


Dans cette page le détail des projets 2012 :

- Ensemble départemental de musique traditionnelle

- Les ateliers de musique traditionnelle du Vivarais

- Collecte de la mémoire du Plateau ardéchois

- Le festival Chomérac 2012

- XVémes Rencontres de Musiques Traditionnelles en Ardèche

- Les passeurs de danses et de musiques

- Le week end à Ailhon

- Le festival de Musiques aux sources de Désaignes

- Les missions permanentes de la FAMDTA

Le descriptif de certains projets est pour l’instant incomplet et fera l’objet de compléments au cours de cette année 2012

1) Ensemble départemental de musique traditionnelle :

Chœur et Atelier de musique d’ensemble

« Chançon e Vivares »

Animé par Evelyne GIRARDON & Jérémie MIGNOTTE FAMDTA_2èmeTrimestre 2012

Dans le cadre de la FAMDT Ardèche, animation d’un atelier de Musique d’Ensemble axé autour du chant dans le Vivarais et le Massif Central. Répétitions pendant le premier semestre 2012 et représentation publique pendant le festival de Chomérac (mai). Cet atelier s’adresse à tous les chanteurs/chanteuses et instrumentistes et pourra accueillir des musiciens venus de tous les horizons musicaux (musiques traditionnelles, classiques, jazz etc…). L’objectif sera de créer un choeur mixte autour duquel seront réunis des pupitres d’instruments mélodiques, harmoniques et rythmiques équilibrés. Evelyne Girardon encadrera le choeur vocal de cet ensemble et tout ce qui concerne la voix : choix d’un répertoire chanté, technique vocale, polyphonies, monodies… Jérémie Mignotte s’occupera de toute la partie musique d’ensemble : orchestre, pupitres, instruments, arrangements, direction… Tous les niveaux pourront se retrouver au sein de l’orchestre, à l’exception des instrumentistes débutants. Pour le chant, l’atelier se déroulant de façon entièrement orale, il ne nécessite aucune connaissance musicale préalable . But : Enseigner et créer un répertoire de musique traditionnelle basé sur le chant, en français (principalement) et en occitan, par transmission orale et parfois écrite, à un groupe de stagiaires d’au moins dix personnes (vingt maximum), trois ou quatre fois dans l’année à raison d’une journée par session, de préférence le samedi ou le dimanche. Une représentation publique de l’ensemble des participants aura également lieu pendant le festival de Chomérac au mois de mai 2012. Contenu : Choix d’un répertoire axé sur le chant dans les musiques traditionnelles de la région Rhône-Alpes, en donnant une large priorité aux chansons d’Ardèche et éventuellement d’Auvergne . Au-delà de ce répertoire, seront abordés les aspects de technique vocale et respiratoire, les questions relatives à l’harmonisation des chansons de la tradition populaire et une approche de l’histoire de ce champ musical. S’appuyant sur ce qui fait la caractéristique de cette esthétique, la modalité, cette formation a pour finalité de transmettre un répertoire monodique issu des traditions orales d’Ardèche dans une forme monodique et polyphonique, respectant chaque voix, son grain unique, le nôtre et celui des autres, empreintes de chacun. Des partitions et des enregistrements seront envoyés suffisamment à l’avance afin de permettre un travail personnel en amont de l’ensemble des participants. Une large partie de l’apprentissage sera ensuite effectué par transmission orale, notamment en ce qui concerne le phrasé, les accents, les relations musique et danse etc… Une fois toutes les parties des chansons assimilées par l’ensemble des stagiaires, on procédera de manière collective à son arrangement, en mettant l’accent sur : la forme, les timbres, les climats, les nuances, les dynamiques, les pupitres etc... Tous les arrangements devront être assimilés par coeur par l’ensemble des stagiaires. Matériel nécessaire : Instrument(s), enregistreur (zoom, MD, K7…), papier musique, crayon… Tous les stages seront enregistrés et l’avancée des travaux sera régulièrement envoyée au format audio (mp3) par mail à l’ensemble des stagiaires. Dates • samedi 17 et/ou dimanche 18 mars 2012 • samedi 14 et/ou dimanche 15 avril 2012 • samedi 12 et/ou dimanche 13 mai 2012 • samedi 26 et/ou dimanche 27 mai 2012 (festival de Chomérac)

Encadrement « Choeur »

Évelyne « Beline » Girardon, artiste chanteuse, arrangeur, portent sur ses larges épaules les chansons de la tradition orale en français, depuis les accords du folk rock des années 80 (La Bamboche), en passant par l’improvisation vocale, la polyphonie a capella (Roulez Fillettes, Trad- Arrgt), et la monodie sur le plus simple des bourdons (Beline en solo). Sa mère, ukrainienne, lui a légué l’amour du chant sans retenue. Son parcours est jalonné de multiples créations et l’enregistrement de nombreux CD, dont 2 ont été distingués par l’Académie Charles Cros. « Répertoire » (Double CD- Choc/Monde de la musique) voit un de ses titres choisi pour les épreuves du Bac musique 2009 et 2010. Discographie

Encadrement « Musique d’Ensemble »

Jérémie Mignotte est flûtiste, compositeur et arrangeur. Diplômé de l’ENM de Villeurbanne en 1995 en flûte traversière Jazz (DEM), il commence sa carrière avec le groupe Free Sons Sextet puis évolue vers les musiques actuelles avec Mo’Jazz Beats. Il s’intéresse ensuite aux musiques du monde et choisit un nouvel instrument de facture artisanale en bois. Au sein des groupes Djal et Vach’inton (.g), il apporte aujourd’hui sa touche personnelle jazz aux musiques traditionnelles. Il travaille aussi avec Jean Blanchard, Norbert Pignol et Gérard Pierron…Il enseigne la flûte traversière, l’improvisation et la musique d’ensemble dans de nombreux stages et master-classes. Il a aussi participé à la musique de spectacles de danse (l’Album Compagnie, ABC Danse…), de cirque (A. Gruss) et de théâtre (Les Brigands de la Plume, Made in Théâtre…). Il est aujourd’hui membre des groupes « Goltraige » et « LesDoigtsDeCarmen » notamment.

Prochainement le bulletin d’inscription

Renseignements : 06 71 99 61 85 ou (06) 14 97 37 19

2) ATELIER MUSIQUE TRADITIONNELLE du VIVARAIS

Contenu général :

Découverte, perfectionnement et création autour des Musiques traditionnelles du VIVARAIS : Trois ateliers thématiques seront proposés sur plusieurs séances dans un cursus d’environ 1 année scolaire : - Chants en français et en OC, Musiques instrumentales Danses Ce Programme sera très didactique unissant l’approche ethnomusicologique et la transmission pratique en situation mais aussi la création en synergie avec les recherches ethnomusicologiques récentes. Les participants des trois ateliers thématiques de base seront invités à croiser leurs pratiques, les chanteurs pouvant être à leur tour musiciens et danseurs et inversement. Cette proposition vient combler une demande de plus en plus pressante de créer une structure pérenne consacré à l’enseignement mais aussi la création autour des musiques traditionnelles du Vivarais. Cette structure, au delà du folklore, doit être dans une réelle synergie avec les synthèses des recherches récentes et les documents sonores récemment mis à jour par les collectes contemporaines. A l’heure actuelle ces musiques sont uniquement transmises lors de stage épisodique ( Rencontres annuelles d’Ardèche) ou lors d’atelier hebdomadaire à Villeurbanne (69) et Romans (26).

Quelques-uns des axes de travail développés par les ateliers thématiques :

1) Approche ethnographique sous la forme d’écoute commentée :

Zone géographique concernée (Vivarais Alpes) cartes, rétro projo.. Sources et documentations : des archives aux collectes Historique : des folkloristes au revival La langue d’OC dans le répertoire du Vivarais : variantes, déclinaisons et prononciations. Corpus musical détaillé : de l’aubade à la vire, du chant au tra la la à la complainte de Musique et société rurale traditionnelle : fonction passé et socialisation des musiques traditionnelles du 18éme à nos jours. Le calendrier des Fêtes. Groupes et individus…

2) Transmission et pratique :

Les rythmes de la tradition : marqueurs musicaux dans leur rapport à la danse et à la langue d’OC (approche pratique par les percussions et le chant en OC et en français) : principaux rythmes ternaires et binaires traditionnels dans leurs placements et leurs accents. Les formes de la tradition : bourrées 9/8 12/8 3/3 /2, Rigodon à 12 temps et 16 temps, formes issues de la contredanse ….autour de l’apprentissage mélodique de quelques rigodon, vire, bourrée, ronde, farandole…s’adresse en priorité aux violonistes, flûtistes, accordéonistes…instruments mélodiques en C. Les modes de la tradition : mode de SOL, mode Aeolien, mode défectif mineur, pentatonisme…sur des exemples de mélodies d’aubades, rigodons, bourrées…

Etude complémentaire de l’ornementation au violon ( appogiature, glissandi, triple…) applicable à d’autres instruments (flûtes, cornemuses…) accompagnement en bourdon et doubles cordes modales ou tonales

Les danses : mouvements, percussions corporelles et rythmes, de la vire à la bourrée, du rigodon au quadrille… de nombreuses danses nous ont été transmises, elles feront l’objet d’un apprentissage raisonné avec les meilleurs spécialistes du moment, de la mélodie à la danse.

3) Création et tradition

Le renouveau des Musiques traditionnelles faisant partie d’un mouvement culturel général dans de nombreux pays du monde (Irlande, Est de l’Europe, Turquie…) Des groupes de notre région sont engagé dans ce mouvement et ont acquis en réinterprétant ou en s’inspirant des musiques traditionnelles de notre région une lisibilité nationale en participant à des Festivals comme la Feufliazhe, les Estivades de Rodez, Les traversées de Tatihou…Il nous a paru indispensable de relier nos musiques traditionnelles à ce nouveau « village monde ». Quelques thèmes seront donc particulièrement abordés comme : Le rôle des percussions dans les nouvelles musiques traditionnelles L’orchestre traditionnel de la tradition au musiques actuelles ( guitare, électrification, drum box…) Les polyphonies comme élément du renouveau du chant traditionnel des pays d’OC La danse traditionnelle et la création chorégraphique

Organisation et périodicité des Ateliers VIVARAIS

Direction pédagogique

Une direction pédagogique et un suivi de cohérence des enseignements seront assurés par P MAZELLIER avec le conseil d’autres musiciens, chanteurs, ethnologues,linguistes…connus pour leurs compétences en la matière : C OLLER, G CHUZEL, G BETTON, S BERRAUD…Ils pourront intervenir à leur tour dans les ateliers. Il sera fait appel suivant les directions de travail à des intervenants extérieurs spécialisés dans tel ou tel aspect des thématiques qui pourront alimenter le volet création : Exemples : Chant OC avec H MAQUET, danses avec Y GUILCHER, J TREILLES, JP MOULY, G AMAR, polyphonies Manu THERON, cordes avec P Vaillant, percussions avec R MONTEIRO…..

Périodicité des Ateliers :

Pour un minimum d’efficacité la périodicité des ateliers sera bi mensuelle ou au minimum mensuelle, par séances de 3H et chaque thématique sera développée au moins sur un trimestre, les participants pouvant faire tous les trois modules sur l’année. Après une phase expérimentale, il sera possible de proposer des niveaux par module ce qui devrait permettre de pérenniser l’expérience sur plusieurs années. Nous proposons pour un galop d’essai de commencer par une série de 3 séances au printemps 2012 sur un trimestre puis d’enchaîner à la rentrée sur une série 6 séances par trimestre. Le lieu des ateliers pourrait varier en fonction des associations partenaires en Ardèche, du centre au sud et au nord : Privas, Tournon, Annonay

Prochainement le bulletin d’inscription

Renseignements : 06 71 99 61 85 ou (06) 76 70 85 88

3) Collecte de la mémoire du Plateau ardéchois

Recherches, collectes, inventaires et publications autour des musiques traditionnelles recueillies sur le plateau ardéchois

Groupe de travail intéressé par le projet à ce jour : Sylvette Beraud ethnologue, Dominique Laperche collecteur, régisseur son, Christian Oller collecteur musicien, Patrick Mazellier collecteur musicien ethnomusicologue, Geneviéve Chuzel collecteur, professeur de danse Patrice Lejeune , cadre en agriculture , collecteur. Personnes ressources associées : G Betton professeur de lettres à la retraite, linguiste spécialisé en langue d’OC. A Joisten professeur de musique à la retraite secrétaire de rédaction du MAR Musée Dauphinois Grenoble Partenaires associatifs pressentis : Assoc Oc en folk Coucouron, Assoc Echo des Garrigues Salavas, FAMDT Ardèche Privas, GAL Saint Etienne de Lugdarés, CMTRA Villeurbanne

Les traditions musicales du Plateau ardéchois

L’Ardèche ou le Vivarais a toujours bénéficié d’une situation particulière de zone de contact entre la vallée du Rhône, le Dauphiné voisin et l’Est du Massif Central (Haute Loire, Lozére…). Bien que l’identité de ses habitants ne se soit pas forgée essentiellement sur la musique (il n’y a pas de groupe folklorique très ancien dans ces régions, peu de politique de valorisation…) celle ci reste, essentiellement par le chant et la danse, un marqueur culturel important surtout dans la région du plateau ardéchois. Par l’appellation Plateau ardéchois nous désignons la limite ouest du département qui épouse à quelques nuances prés la corniche des Cévennes. De Saint Agréve au lac d’Issarlés, de Coucouron à Saint Cirgues en montagne, des forêts de Mazan et de Beauzon, de Saint Etienne de Lugdarés aux limites de la Lozére…Cette région est restée jusqu’à ces dernières années un peu à l’écart des grands bouleversements économiques et sociaux et son tissu social, liée aux activités agricoles ou forestières reste relativement homogène. Vincent d’INDY dans ses chansons populaires du Vivarais, et plus prés de nous les collectes contemporaines ponctuelles ont démontré l‘intérêt et la permanence de pratiques musicales originales : Par exemple les chansons de mai sont encore bien présentes dans la mémoire collective et l’on peut en collecter encore très facilement. De même la permanence de la bourrée chantée « au tra la la » témoigne de l’ancienneté de cette tradition dans la région, certainement antérieure aux pratiques instrumentales plus récentes (accordéon, cabrette…). La langue d’OC, avec ses variantes régionales, de la plaine au plateau, est au cœur de notre enquête, elle reste l’un des éléments caractéristiques de ces régions qui conservent un bon nombre de locuteurs. Principaux axes du projet :

1) Collecte sur le plateau

Des animations scolaires, des animations de club troisième âge, suivis d’une série de collectes sondages ont mis en évidence la permanence d’informateurs de qualité (chanteurs, musiciens…) sur des régions géographiques qui s’étendent approximativement de la Haute Loire aux Cévennes. Cette zone connue sous l’appellation plateau ardéchois a été très peu collectée et recèle encore une mémoire active des traditions musicales et particulièrement de la bourrée : chant au tra la la, pas et chorégraphies de danses transmises lors des noces…Un premier recensement a permis de déceler une dizaine d’informateurs potentiellement intéressants, dans les communes de Sainte Eulalie, La Champ Raphael, Borée, Coucouron, Saint Etienne de Lugdarés, Saint Laurent…Bien sûr loin de se limiter aux répertoires chantés ces enquêtes seront l’occasion de collecter aussi des contes, histoires, récits de vie…Nous proposons la création, à la manière de ce qui existe pour l’archéologie, d’un ou plusieurs groupes d’interventions composés de personnes compétentes et équipées en matériel, son et image avec un planning et un partage efficace des territoires d’enquêtes. 3 groupes thématiques : 1) Récits de vie, contes, ethnotextes 2) Chants et musiques 3) Danses Ex : Il apparaît par exemple qu’en ce qui concerne la danse de la bourrée des témoignages sont à filmer d’urgence auprès de danseurs de ces régions.

2) Restitution autour de la Chanson traditionnelle avec un CD ou DVD

Comme en témoignent les nombreux concerts, bals, animations, récemment effectués par certains groupes et musiciens revivalistes ( Rencontres d’Ardèche, Tournée Bistrots de pays, Fête de la Châtaigne Saint Laurent, Fête de village Masméjean , animation Maison de retraite Lamastre, Privas…) la chanson traditionnelle reste très présente dans la mémoire collective en Ardèche. Il nous semble essentiel de profiter de cette situation exceptionnelle pour rebondir, voire infléchir une image classique et trop souvent désuète. Cependant les pratiques revivalistes récentes, souvent moins en phase avec l’histoire régionale, dépendante d’une certaine médiatisation, se développe en parallèle et dans l’ignorance des répertoires et des pratiques locales. La restitution est donc une étape important du projet qui comprendra : La publication d’un CD avec livret ( 1000 exemplaires) comprenant les paroles, textes explicatifs, photos… des collectes effectuées ou compilées. Un extrait dvd présentant la danse de la bourrée est à envisager. Un volet diffusion de ces publications qui seront d’abord présentées sur les territoires concernés, dans le cadre de festivités locales des villages, mais aussi lors des Rencontres annuelles de Musiques Traditionnelles, du festival de la FAMDTA à Chomérac…. Elles pourront à ces occasions faire l’objet d’atelier pratique de restitutions (chants, danses…) en collaboration avec les associations locales, école de musique, maison de retraite…. Leur contenu peut être ainsi reconnecté avec des pratiques revivalistes et contribuè à prolonger le mouvement de découverte et de renouveau des Musiques Traditionnelles amorcé depuis les années 1970.

- 3) Synthése et recensement des archives sonores et audio visuelles privées disponibles

En plus des fonds qui seront recueillis lors de l’enquête il existe de nombreux fonds privés ou associatifs qui demandent à être répertoriés voire copiés : Fond cassettes audio de l’ émission hebdomadaire « Parlarem en Vivares » sur RDB contenant de nombreuses chansons chantées en direct.Fonds filmés à inventorier de 1939 à nos jours. L’intégralité des fonds d’archives sonores récoltés sera déposé aux archives de l’Ardèche qui initient un projet de conservation dans ce domaine. Les archives écrites disponibles ne seront pas pour autant négligées et elles constitueront un complément ou des éléments de comparaison précieux lors des enquêtes : Outre Vincent d’Indy, de nombreux pré ethnologues ont publiés des chansons, danses de l’Ardèche à la fin du XIXéme siècle. Très peu de recherches ont été entreprises sur les fonds originaux de ces précurseurs de nos collectes contemporaines : Fond Vincent d’Indy, fond du Docteur Chaussinand (informateur de Lambert 1860), enquête Fourtoul (1850), enquête inédite de Van Gennep…

4) Calendrier et montage du projet :

Ce projet a fait l’objet d’une demande auprès du GAL, groupe d’action locale des Trois Sources Saint Etienne de Lugdarés 07590. Il est suivi par Mme Elodie Blanc conseillère en patrimoine et culture. Il rentre dans le cadre de la conservation et la mise en valeur du patrimoine culturel. Vu son ampleur il s’étalera sur plusieurs années à partir de 2012 mais le volet collecte commencera dés l’année prochaine et il est d’ors et déjà amorcé. Il débutera par un week end de formation au collectage pour les personnes intéressées par ce projet. Son contenu ira de la présentation du contexte géographique, historique, des répertoires et de leur histoire, de la technique d’enquête…jusqu’à la prise en main du matériel son et vidéo avec une mise en pratique dans un milieu proche (maison de retraite par exemple).

Prochainement le bulletin d’inscription

Renseignements : (06) 76 70 85 88

4) Le festival Chomérac 2012 ( voir à la rubrique festival)

Le Festival de la FAMDTA aura également lieu en 2013

Prochainement le bulletin d’inscription pour les stages en journée

Renseignements : (04) 75 65 23 62

5) XVémes Rencontres de Musiques Traditionnelles en Ardèche Organisée par l’Echo des Garrigues 07150 SALAVAS

Lieux pressentis à ce jour : Sud Ardèche ( contact en cours sur les Vans, Joyeuse, Rosiéres, Saint Jean de Pourcharesse) Dates probables : mai début juin 2012 Approche du contenu global : Redécouverte du répertoire de quelques chanteuses du Sud Ardèche (ex : Marcelle Champetier ) enquêtes sur les violoneux du Sud Ardèche ( ex : Serre de La Beaume, Bourbal des Vans…) Travail sur les collectes du Bas Vivarais depuis les années1950 ( entre autre celle de P Nauton 1953) Musiques à danser : travail autour des vires et du répertoire de la région des Vans : quadrille, rigodon… (contact avec La faraço) Un travail de sensibilisation sera effectué en amont, animation musicale dans les maisons de retraite du Sud Ardèche, prise de contact avec les associations musicales et les personnes ressources en matière de patrimoine et d’oralité. Le STAGE :

violon, accordéon diatonique, danses traditionnelles, chant OC…il sera encore axé sur la transmission des répertoire locaux, Vivarais, Dauphiné, Centre…avec notamment l’atelier chansons en OC avec la participation d’Henri Maquet. L’animation de l’atelier danse est en pourparlers avec Gabriel Amar maître à danser des Maintenaïres du Champsaur (rigodon, rondes, vires…)

- Le CONCERT BAL :

Sera animé en priorité par les intervenants du stage et 1 groupe invité Il nous paraît en effet très difficile de maintenir la programmation en soirée de notre manifestation (groupe professionnel, date hors saison, petit village, faible prix d’entrée…) dans un contexte économique difficile ou la subvention est la même depuis 10 ans. La programmation de la soirée sera donc limitée et utilisera les animateurs du stage plus un duo ou un accompagnateur invité. A noter que cette année notre association est déjà engagé dans la publication d’un livre CD d’airs traditionnels Vivarais, Dauphiné, Savoie, mis en partitions et joués au violon et illustrés de photos originales de Jean Luc Joseph. Il sera présenté lors de ces XVémes Rencontres. Pour l’ensemble de cette manifestation nous demandons donc au moins la reconduction de notre subvention de 800 € et si possible son augmentation à 1000€. Pour le bureau Chargé de projet P Mazellier secrétaire J L Joseph présidente J Guérin

Prochainement le bulletin d’inscription aux stages

Renseignements : (06) 76 70 85 88

6) Passeurs de danses avec stage et bal (scène ouverte) Organisé par Aimergens en avril 2012 avec Eric Limet qui joue des contredanses, à Chalencon ou Silhac.

Prochainement le bulletin d’inscription au stage

Renseignements : (04) 75 84 48 53

7)Ludifolk : week end à Ailhon en novembre.

Prochainement le détail des journées

Renseignements :(06) 37 54 70 20

8) Festival de musiques aux sources à Désaignes Début juillet

Prochainement le détail des journées

Renseignements : (04) 75 06 63 97

7°) - Les missions permanentes de la Famdta

a) Mise en relation des ateliers adhérents Le site de la Federation est ouvert depuis le 15 décembre 2007 http://www.famdt-ardeche.fr/ Il reçoit en moyenne 9500 visiteurs par mois : Sa mission Les ateliers peuvent retirer les informations sur :

• les actions menées par chacun des autres membres,

• les dates des manifestations organisées sur le département (ainsi que sur la Drôme et quelques départements limitrophes)

• les articles émis par les membres sur la musique ou la danse, les comptes rendu de manifestations (photos, vidéos, extraits audio, commentaires)

• Les renseignements sur les ateliers, les groupes de musiques, les luthiers, les groupes folkloriques, le fonctionnement de la fédération, les cours de formation instrumentale en musique traditionnelle en Ardèche et Drôme…

• les initiatives d’adhérents désirant lancer de nouveaux projets

• les Comptes rendus de réunions du projet Rhône-Alpes « Musiques traditionnelles : de la mélodie à la danse »

• etc.….

b) Entretien et mise à disposition d’un fond documentaire sur les musiques et danses traditionnelles

(liste des ouvrages sur http://www.famdt-ardeche.fr/CD-et-D...)

c) : Accompagnement des projets (Publicité, financement, logistique,montage,...) :